Plonk & Replonk - Maison

Il était une fois un monde sans Photoshop. Les cartes postales anciennes sommeillaient dans des cartons. En 1995, dans les Franches-Montagnes du Jura suisse, naquît Plonk & Replonk, collectif a l'humour noir et grinçant, qui façonna sa vision du monde en mélangeant celle de Vialatte ou de Pierre Desproges avec le non-sens du dessinateur américain Gary Larson, la causticité et l'extravagance des sketches des Monthy Python. Plonk & Replonk crée dès lors tous azimuts, dans l'ordre et le désordre : des livres et des bandes dessinées, des t-shirts, des nains de jardin coulés dans le béton. En 1997, Plonk & Replonk créent les premières cartes postales déroutantes qui vont faire leur succès, dans une Suisse qui continue à traîner derrière elle une image d'Epinal ou de... carte postale, qu'ils ont tout simplement le génial culot de réinventer. A partir de cartes anciennes provenant d'archives ou de banques d'images dont ils ont acquitté les droits (notamment l'immense collection genevoise Zimmermann), ils conçoivent des photomontages et réalisent leurs propres clichés (dans les deux sens du terme) en y intégrant des photographies personnelles, en les colorisant ou en y ajoutant une kitschissime “Swiss retouch” de non-sens, notamment dans la légende, lapidaire cerise sur le gâteau.


Découvrez les nouvelles cartes
de la série Bâle, elles sentent bon
l’encre frais!

sur notre échoppe




Le monde selon Plonk & Replonk
au Cartoonmuseum de Bâle
du 22 mars au 22 juin 2014